Une faune amoureuse

WP_20160914_00_56_15_Proa

 

Le soleil d’automne soulage mon âme gelée

Sous l’âge présagé d’insouciance

Un hérisson s’installe dans mes sabots

Montrant son affection piquée

Les îlots dans mon jardin hébergent les chevreuils

A l’abri des chasseurs émoustillés

Ni souris, ni couleuvre, ni lièvre est en danger ici

Par l’être humain

Les chats et les poules chaloupent ensemble

Partageant le pain trempé

Des oiseaux ornés d’une élégance

Composent un chœur sensible polyphonique

Et pourtant

Toute cette joie de la nature

Ne suffit pas à chauffer le coeur rempli

Qui a le regard dans le vide

 

Publié dans : Motx |le 12 octobre, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

1001feuillesado |
Les poèmes de Laëti |
Références thématiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des Paroles....
| Tijanabuletinac
| Journalecturejrbr